Investir dans une forêt ou un bois

Placement souvent méconnu du grand public, l'investissement dans une forêt est assimilé à un investissement immobilier comparable à un terrain. Il se révélera être un placement intéressant pour diversifier ou transmettre un patrimoine, réduire sa fiscalité ou investir dans un placement d'avenir avec une gestion minime. S'adressant aux personnes peu pressées d'en tirer un profit d'exploitation immédiat, il nécessite un suivi rigoureux et n'offre un retour sur investissement qu'à très long terme avec un rendement locatif estimé entre 1 et 2 % par an.

Le marché forestier est difficile et réservé aux initiés. La part des forêts françaises vendues chaque année est infime car la majorité se transmet de génération en génération. Les rares ventes se font en principe d'après le bouche-à-oreille ou entre Notaires avisés, raisons pour lesquelles vous aurez plus de chances d'acquérir une forêt dans une zone géographique où vous possèderez un bon réseau.

Eldl4we4uu

Investir dans une forêt : Le prix et l'emplacement

Comptez entre 600 € et 12 000 € le prix de l'hectare de forêt, variable selon les perspectives de rentabilité, la taille, la localisation de l'espace forestier considéré. La moyenne nationale est estimée à 4500 €.

L'investissement dans une forêt nécessite de choisir judicieusement son emplacement et de connaître les essences d'arbres endémiques. Une forêt composée de jeunes pins ou peuplée de chênes centenaires n'aura pas la même valeur. Le prix d'acquisition sera également fonction de la configuration du terrain (un terrain pentu étant peu exploitable), des risques et des potentiels rendements locatifs. L'acquisition d'une forêt est donc une opération qui se prépare et s'étudie au même titre qu'un investissement immobilier.

Investir dans une forêt : La fiscalité

Investir dans un espace forestier vous rend éligible au dispositif DEFI Forêt (Dispositif d’Encouragement Fiscal à l’Investissement). Ce dispositif recouvre trois mesures spécifiques portant sur l’acquisition, les travaux ou la gestion, offrant aux investisseurs une réduction d’impôt de 18 %.

  • Le DEFI acquisition s’applique aux achats de terrains nus ou à boiser et aux acquisitions de part de groupement forestier. Il prévoit une défiscalisation équivalente à 18 % du prix d’achat du bien forestier. Cette réduction fiscale est toutefois plafonnée à 5 700 € pour une personne seule et 11 400 € pour un couple
  • Le DEFI travaux vous autorise à défiscaliser 18 % des sommes investies dans des travaux de replantation, d'entretien ou de protection la forêt. Cette réduction d’impôt est toutefois plafonnée à 6 250€ pour une personne célibataire et à 12 500€ pour un couple marié ou pacsé.
  • Le DEFI gestion vous donne droit à une réduction fiscale de 18 % du montant d’un contrat de gestion conclu au profit d’une coopérative de gestion, d’une organisation de producteurs ou avec l’Office Nationale des Forêts sous condition d’un engagement de gestion durable de 15 ans.

Investir dans une forêt vous permet également de réduire votre impôt sur la fortune (ISF). En effet, si la forêt est assimilée à un bien professionnel, elle sera exonérée à 100% de votre ISF. Dans le cas contraire, l'exonération est portée à 75% de sa valeur vénale. La même règle s’applique avec les droits de mutation à titre gratuit.

Qlfmkfzsbz
Eldl4we4uu

Investir dans une forêt : Peu de gestion

Être propriétaire forestier implique aussi de gérer sa forêt. Le propriétaire peut s’occuper lui même de son exploitation ou en transférer la gestion à des professionnels. Il est recommandé de s’adresser à un spécialiste car la forêt exige de sérieuses connaissances techniques.

Investir seul ou en achetant des parts dans un groupement forestier

Un investissement forestier vous donne le choix entre :

  • Investir individuellement
  • Acheter des part dans un groupement forestier

Investir dans une forêt à titre individuel

La procédure d’achat dans une forêt à titre individuel est identique à celle de tout achat immobilier. Après avoir cherché et sélectionné votre bien, vous pouvez l’acquérir en signant un acte de vente par l’entremise d’un Notaire qui s’occupera de la transaction. Une fois propriétaire vous avez le choix d’exploiter votre forêt vous-même ou d’en confier la gestion à un exploitant qui vous paiera un loyer.

Acheter des parts de groupements forestiers

Le concept est le même qu’un investissement dans une Société Civile de Placement Immobilier (SCPI) à la différence que le GFF a une vocation purement forestière. L’achat de parts de GFF revient à acheter des parts dans un groupement forestier (forêt ou ensemble de forêts) avec d’autres associés co-investisseurs moyennant un ticket d’entrée d’environ 5000 €. Les loyers perçus sont reversés aux associés au prorata de leur investissement. Cette solution est idéale pour les personnes ne disposant pas du budget nécessaire pour investir seules dans une forêt. Seul bémol, comme dans toute copropriété, l’accord de la majorité des associés est nécessaire pour influer sur la gestion forestière de quelque manière que ce soit.

Les mêmes avantages fiscaux décrits ci-dessus s’appliquent, sous réserve que vous conserviez vos parts au moins 8 ans.

Qlfmkfzsbz
Eldl4we4uu

Investir dans une forêt : la règle du droit de préférence

Pour toute cession forestière inférieure à 4 hectares, le vendeur est tenu d'en avertir ses voisins, acheteurs prioritaires. Tout investisseur doit donc se renseigner sur l’existence de ce droit de préférence qui s’applique pendant deux mois à compter de la date d'information aux voisins du prix et des conditions de vente de la forêt. Passé ce délai, l’achat de la forêt est libre.

L'investissement forestier s'appréhende donc sous plusieurs facettes. Sauf à être un investisseur très averti, il est conseillé de bien s'informer avant de s'engager.