Qui n’a jamais rêvé d’un apport financier supplémentaire qui tomberait chaque mois sans que vous ayez eu à faire quoi que ce soit ? Une solution : investir. Et parmi les investissements possibles, celui de la pierre reste certainement le plus prisé. L’immobilier se porte bien, et contrairement aux idées reçues, percevoir des loyers, à la manière d’un rentier, n’est pas hors de portée. Attention toutefois aux désirs immédiats de revenus complémentaires. Tout vient à point à qui sait attendre. Et au pays de l'investissement immobilier, la patience est reine.

Investir dans l'immobilier pour compléter vos revenus dès aujourd'hui !

Percevoir rapidement le fruit de son investissement immobilier implique de posséder un capital de départ déjà important. Un investissement payé en totalité grâce à un apport personnel permet le versement du loyer, hors charges, et sans délai. Vous bénéficiez alors d’une augmentation immédiate de vos revenus. Le loyer n’est pas pour autant perçu dans son intégralité. Il faudra toujours déduire les charges et toutes les taxes directes et indirectes de votre investissement.

Miser uniquement sur son apport personnel peut se révéler compliqué selon l’ampleur du projet. L’usage veut qu’un crédit à la banque vienne compléter le coût total du bien dans lequel on souhaite investir. Cette pratique n’est pas sans conséquence. Elle impacte directement le montant du loyer qui est perçu chaque mois. Une partie de celui-ci servira au remboursement du crédit. Les revenus locatifs imposables diminuant, le résultat foncier sera de facto moins conséquent. Cette façon de procéder requiert une vision sur le long terme. L’épargne, ici, est différée.

Investir dans l'immobilier pour compléter vos revenus pour le futur !

Plusieurs chemins sont possibles pour réunir le capital nécessaire à votre investissement dans l’immobilier locatif : contracter un emprunt auprès d’une banque, détenir un apport financier ou enfin combiner crédit et liquidités personnelles.

Emprunter la totalité de la somme à investir ne sera possible que si la banque estime le projet suffisamment viable. Le bien immobilier doit alors être en capacité de générer des loyers assez importants pour ne pas partir entièrement dans les mensualités du crédit. À ce moment-là, l’opération blanche sera un succès. Vous aurez généré des revenus complémentaires sans mise de départ et donc sans coût initial. L’effet de levier est ici utilisé à son maximum. Cependant, il faut savoir que ce genre d'opération s’avère plutôt ardue à réaliser à l’heure actuelle. Pour être vraiment intéressante, elle nécessite un effort d’épargne. Il s’agit de mettre de côté la différence entre le loyer, les charges et le crédit pour s’assurer des revenus locatifs sur le long terme

Faites attention à bien estimer vos frais dès le départ. Cela permettra d'évaluer la qualité du projet et d'éviter les mauvaises surprises. Les charges et la taxe foncière sont les premiers coûts qui viennent à l’esprit. Il ne faut pas non plus perdre de vue les frais d’agence et la fiscalité liée aux loyers. Par ailleurs, il vaut mieux anticiper les éventuelles vacances locatives durant lesquelles vous ne percevrez plus de loyer mais continuerez à payer les charges et les mensualités de crédit.

Nos conseils pour optimiser votre placement immobilier

Comme vous avez pu le voir précédemment, un projet immobilier qui offre un loyer élevé est idéal comme investissement. Il absorbe les charges et les mensualités de crédit tout en vous garantissant des revenus locatifs plus important.

Par ailleurs, celui-ci sera plus conséquent encore si le crédit est contracté sur une longue période. Les mensualités se présenteront sous de plus petites sommes et pèseront moins sur le loyer perçu. Investir dans plusieurs biens permet de générer plusieurs loyers. Vos revenus complémentaires n’en seront que plus intéressants. Préférez des immeubles de rapport. Ils impliquent certes un capital de départ plus élevé mais ils se révèleront aussi plus rentables.

Enfin, l’État a mis en place toute une série de procédures d’exonération d’impôts sur certains biens. Privilégier ces derniers dans votre projet vous permettra des allègements fiscaux non négligeables.