Investir dans l'immobilier locatif pour assurer son avenir

La mise en place d’un patrimoine immobilier est déterminante pour garantir un avenir stable sur le plan matériel, que ce soit pour le financement de votre retraite par le biais de revenus additionnels, ou pour une transmission de biens à vos descendants. Même si en matière d’investissement à long terme, il existe plusieurs alternatives, l’immobilier demeure le secteur plébiscité par les Français quand vient le moment de savoir comment se constituer un patrimoine. Il faut dire que l’investissement immobilier attire beaucoup quand on entrevoit les gains à long terme, et favorise une certaine sécurisation de l’investissement. D’autant plus que, même avec des revenus modestes, le patrimoine immobilier peut être constitué, et la sécurité financière garantie. Le placement de patrimoine qui constitue la base d’un patrimoine immobilier porte souvent sur la résidence principale. Viennent ensuite les placements dans les biens locatifs ou les résidences secondaires.

Investir dans l’immobilier est toujours une opération avantageuse. Notamment, les acheteurs de biens immobiliers bénéficient de facilités sur le plan fiscal. Ces facilités se traduisent par des réductions d’impôts et d’excellents taux de rentabilité, variant selon le type de bien dans lequel vous investissez. Qu’il s’agisse d’un bureau, d’un parking ou encore d’un appartement, les avoirs dans l’immobilier aident à composer un patrimoine conséquent à moyenne et longue échéance, sans devoir procéder à une épargne contraignante. D’ailleurs, les contraintes associées à l’épargne se trouvent amenuisées par les revenus de la location, ou par les économies d’impôts.

Investir dans l'immobilier locatif pour diversifier vos revenus immobiliers

Parallèlement aux résidences et locations, vous pouvez bâtir votre patrimoine en investissant dans la pierre, par l’intermédiaire des Sociétés Collectives de Placement Immobilier (SCPI) ou des Sociétés Civiles Immobilières (SCI). Le fonctionnement de ces structures implique que vous acquériez des parts, devenant ainsi codétenteur, avec d’autres associés, d’une multitude de parts sur un ou plusieurs biens immobiliers. Ce faisant, votre patrimoine est diversifié, et les revenus à percevoir dépendent de la proportion que représente votre placement de patrimoine par rapport au capital de la SCI ou SCPI. Quoi qu’il en soit, il est important de solliciter préalablement un spécialiste en gestion de patrimoine pour effectuer un bilan patrimonial. Ce dernier vous permet d’investir en ayant en mains toutes les cartes. En clair, comment constituer un patrimoine ? Vous aurez généralement à choisir entre l’immobilier d’usage et l’immobilier de rapport pour la constitution de votre patrimoine immobilier.

L’immobilier d’usage inclut l’acquisition d’un bien immobilier pour vos propres besoins, soit pour en faire une résidence principale ou secondaire, soit pour y aménager vos locaux professionnels. En outre, l’immobilier de rapport concerne les biens locatifs, scindés en deux sous-catégories: l’immobilier d’habitation et l’immobilier professionnel ou commercial. Il est à noter que le changement de l’ISF en Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) a eu pour conséquence la limitation de l’assiette imposable aux biens non-professionnels. Les LMP ou Loueurs Meublés Professionnels sont donc exonérés de l’IFI.

Investir dans l'immobilier locatif pour diminuer votre imposition

L’investissement immobilier permet de bénéficier d’impôts réduits et d’avantages fiscaux variés, selon la nature du placement immobilier. Les exemples les plus connus sont la loi Pinel, en rapport avec l’acquisition de biens neufs, le statut de Loueur Meublé Non-Professionnel ou LMNP, ou encore le dispositif Censi-Bouvard qui concerne l’acquisition de logements meublés à utiliser comme résidences de services (résidences d’étudiants, EHPAD, etc.). Pour profiter de ces diverses dispositions légales, l’investisseur doit respecter certaines exigences, telles qu’une durée minimale de location, un plafond de loyer, une limite des revenus des locataires, etc. Grâce à ces avantages, les biens immobiliers acquis sont amortis à plus ou moins long terme.

Vous pouvez faire appel à l'investissement à crédit

Même si vous ne disposez pas d’une épargne très élevée, vous pouvez tout de même vous constituer un patrimoine immobilier en passant par l’investissement à crédit. De fait, les biens immobiliers sont des actifs, que les banques acceptent de financer à crédit, de plus en plus avec des taux d’intérêts bas, si le projet que vous leur présentez est fiable, et que vous affichez une capacité d’endettement inférieure ou égale à 33% après l’octroi du crédit. De nombreux investisseurs apprécient ces montages financiers, car les revenus locatifs mensuels ainsi que les réductions d’impôts permettent de rembourser progressivement le prêt. De plus, à travers l’[url=http://blog.dividom.com/general/effet-de-levier-vous-avez-dit-effet-de-levier-2/]effet de levier[/url], les intérêts d’emprunt peuvent être couverts par les revenus fonciers.

Investir dans l'immobilier locatif pour optimiser la transmission de votre patrimoine

Lorsque l’on procède à un placement de patrimoine, c’est généralement dans l’optique d’obtenir une certaine aisance financière à long terme. C’est la raison pour laquelle dès que les montages sont mis en place, il convient de songer à la transmission du patrimoine immobilier. Cette opération doit se préparer avec soin, en vue de mettre vos proches à l’abri d’éventuelles déconvenues. Sur ce point, pour une transmission effectuée de votre vivant, les SCI et les SC Patrimoniales (SCP) constituent des solutions de choix, lorsque vous passez par des montages tels que le démembrement ou la détention croisée de parts. En cas de décès d’un des associés, le conjoint survivant ou les héritiers peuvent demeurer dans le logement sans payer des droits de succession. Vous avez aussi la possibilité de transmettre des parts de la SCI, tout en gardant le contrôle sur vos biens. En supplément, les SCI et SCP offrent l’avantage d’éviter les conflits pouvant naître d’une indivision.